Le Cameroun et le numérique.

Le Cameroun et le numérique.

Les sciences sociales définissent la révolution numérique/technologique comme une transformation profonde et silencieuse des sociétés industrielles provoquée par l’évolution de l’informatique et d’Internet. Le Cameroun a subi ces dernières années une immersion dans le monde du numérique, rejoignant de ce fait le monde entier dans le processus de numérisation. Ces mutations se traduisent par la vulgarisation des outils de communication (réseaux sociaux, courriels, téléphones portables…) permettant ainsi la mise en réseau planétaire des populations, qui peuvent désormais avoir aisément accès aux marchés étrangers. La diffusion dans notre société de ce que l’on désigne couramment comme « nouvelles technologies » a permis une circulation des idées plus décentralisée, une ouverture de nos entreprises au monde, les rendant plus compétitives.

POURQUOI LE CAMEROUN DEVAIT-IL SE TOURNER VERS LE NUMÉRIQUE?

Du fait du développement d’Internet dans les années 80-90, le monde entier a connu une profonde révolution. Est ainsi née la possibilité entre autres, d’interconnecter des objets et des personnes de par le monde, d’envoyer des messages d’un bout du monde à l’autre, constituant donc un pas de géant vers « le village planétaire », tel que décrit par  Marshall McLuhan. Selon ce philosophe et sociologue, les moyens de communication audiovisuelle modernes (télévision, radio, etc. ) et la communication instantanée de l’information conduiraient à un monde unifié, village planétaire, où l’information véhiculée par les médias de masse fonderait la totalité des micro-sociétés en une seule. Il n’y aurait, selon lui, désormais plus qu’une culture, comme si le monde n’était qu’un seul et même village, une seule et même communauté « où on vivrait dans un même temps, au même rythme et par conséquent dans un même espace ».

Compte tenu de ce nouvel ordre mondial, le Cameroun se devait de lancer, ces dernières décennies, une large campagne de numérisation. C’est ainsi qu’Internet et les outils de TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) sont devenus accessibles de tous.

Prenons un exemple pratique: supposons qu’ un groupe de 5 personnes de pays et de langues différents et vous,  voudriez discuter affaire. Les autres peuvent parler l’anglais et vous non; il est clair que vous ne pourriez pas faire partie des négociation car vous ignorez la langue utilisée. Assimilons le numérique ici à la langue. Vu que c’est devenu un « langage » universel, il est désormais indispensable de le connaître afin de pouvoir interagir avec le monde. 

L’ETAT DU NUMÉRIQUE AU CAMEROUN

Maintenant que nous savons tous pourquoi le Cameroun a dû se tourner vers le numérique, il est important de connaître où nous en sommes question technologie; c’est par secteur que nous le découvrirons.
 
L’avancée la plus significative s’est faite dans le secteur des télécommunications avec la vulgarisation du téléphone portable et une augmentation significative du nombre d’abonnés à Internet, comme le démontrent les graphes suivants:
 
 
nombre d'abonnés à Internet

nombre d'abonnés au téléphone portable

On note également une évolution des connaissances dans ce domaine, qui se matérialise par la création du X-net Phone « made in Cameroon », téléphone mobile, une évolution des standards pour la téléphonie mobile(2G, 3G, 4G). 

Dans le secteur de l’agriculture, le domaine phare des camerounais, on dénote une ingérence du numérique. Cela s’illustre par:

  • L’utilisation des drones pour effectuer la surveillance des champs, ce qui rend le travail de l’agriculteur moins fastidieux;
  • L’utilisation des capteurs pour gérer l’irrigation automatique des cultures.

Dans le secteur de l’économie, on note:

  • La création des plateformes de commerce en ligne, à l’instar de the-africans, de jumia.
  • La possibilité d’effectuer des transferts d’argents depuis son téléphone portable, par le biais d’opérateurs téléphoniques (Orange et MTN) et d’Express Union mobile;
  • La gestion automatique des comptes, l’utilisation des distributeurs automatiques de billets.

Le système entier est en phase d’automatisation.

Dans le secteur de l’audiovisuel, on observe le passage de l’analogique au numérique, l’utilisation des drones, drones fabriqués au Cameroun, dans des reportages.

Dans le secteur industriel, nous avons acquis la technologie nécessaire pour le montage des véhicules, comme le démontre l’usine d’assemblage à Kribi.

Comme nous l’avons démontré à travers ces quelques exemples, le Cameroun a connu un essor fulgurant dans le numérique cette dernière décennie. Dans le futur, il sera un pays où le numérique/la technologie primera sur tout, il sera donc nécessaire d’avoir des connaissances en informatique pour pouvoir travailler, pour pouvoir s’épanouir dans cette ère nouvelle qui prend vie. Kuwa Digital vous offre donc par le biais de ses multiples services la possibilité d’être digital, l’opportunité de pouvoir acquérir le savoir nécessaire pour vivre dans cette ère nouvelle.

Veuillez laisser un commentaire, partagez et n’hésitez pas à prendre contact avec nous sur les réseaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *