Freelance, devenez travailleur indépendant.

Freelance, devenez travailleur indépendant.

freelance-kuwadigital

Le freelance est une activité professionnelle et indépendante permettant de travailler en tant qu’auto-entrepreneur, et ainsi de facturer ses clients sous forme de mission. Cette activité est réalisée par un freelancer qui est ici le travailleur indépendant. Couramment, on utilise aussi l’expression « travail à son compte » pour signifier ainsi le freelance/freelancer.

Avantages de travailler de façon indépendante.

Mais si le statut de travailleur indépendant ou freelance plaît autant, c’est parce qu’il offre plusieurs avantages et notamment:

  • L’opportunité de devenir son propre patron: c’est sans doute, le premier avantage du statut de freelancer; le travailleur indépendant devient son propre patron, ce qui lui donne une grande marge de liberté pour gérer son activité.
 
  • Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle: les freelancer peuvent gérer leur agenda comme ils l’entendent et organiser leur temps entre les périodes consacrées au travail et celles dédiées aux loisirs. Cette liberté leur permet de prendre des congés (sans solde) quand ils le souhaitent et selon leur charge de travail, mais aussi de vivre leurs passions, de poursuivre leur développement personnel ou encore de se former sur de nouvelles compétences.
  • L’absence de routine: dans le monde professionnel, les salariés ont tendance à toujours ou presque, exercer les mêmes activités (la routine). En tant que travailleur indépendant, vous vous soulagerez de cette peine et en tirerez des  avantages tels que:
  • Vous acceptez des missions différentes qui vous permettent de vous renouveler sans cesse.
  • Vous pouvez choisir d’accepter beaucoup de travail ou, au contraire, d’avoir des journées plus légères. 

Inconvénients du métier de freelance.

Il est vrai que le travail en freelance connaît une envie parfois démesurée de la part de beaucoup de personnes désireuses de voler de leurs propres ailes et de quitter, enfin, la condition de salarié qui ne les satisfait plus ou pas. Présentée comme l’opportunité de devenir son propre chef et l’unique décideur de ses horaires de travail et des missions à accomplir, le freelance comporte, néanmoins, des inconvénients non négligeables. Toutefois, ces inconvénients peuvent s avérer tout aussi avantageux pour le freelancer; en voici les primordiaux.

1- Le freelance casse totalement avec le salariat, en premier lieu par l’absence d’un salaire fixe à la fin du mois. La rémunération touchée sera fonction du travail accompli. Il est donc possible qu’un freelancer possède moins qu’un salarié en fin de mois, s’il n’a, durant les 30 jours, pas assez travaillé pour en recevoir plus.

2- Le deuxième inconvénient est que le revenu, outre le fait de ne pas être fixe, peut également être aléatoire car le travail est fortement lié à la conjoncture économique que le freelancer subit, sans pouvoir rien y changer, aussi compétent soit-il.

3- L’ incertitude règne, vu qu’au début de votre activité d’indépendant, les missions n’affluent pas encore de manière régulière. Or, pas de travail signifie malheureusement pas de revenus.

4-  La difficulté de dire « non »: avez-vous déjà éprouvé ce sentiment ? Vous recevez une proposition et même si vous savez pertinemment que cette mission ne relève pas de votre expertise, que vous avez au fond trop de travail…, vous l’acceptez quand même pour ne pas décevoir le client. Apprendre à dire « non » n’est pas chose aisée. La prochaine fois que vous serez confronté à une telle situation, gardez à l’esprit que, quoi que vous fassiez, vous décevrez quelqu’un .

7 Étapes pour devenir son propre chef ( Freelancer )

Devenir freelancer est une belle aventure, mais qui nécessite d’être bien préparée. Vous êtes attiré(e) par le freelancing (ou freelance) mais ce mode de travail reste flou à vos yeux ? C’est normal ! Le travail indépendant prend de l’ampleur (plus de 500 nouveaux indépendants par jour) et devient tendance, mais reste un mystère pour ceux qui ne le pratiquent pas. Il attire car il est synonyme de liberté, d’autonomie, ce qui est en fait l’emblème du “future of work”.

De nombreux métiers s’exercent en freelance : journaliste, développeur, consultant, traducteur, rédacteur, décorateur, formateur…

Quelle que soit l’activité que vous visez, faites le point sur les questions à vous poser pour préparer votre plongeon dans le grand bain des freelancer !

1/ Pourquoi veux-je devenir indépendant ?

Il est important de sonder vos motivations profondes : le besoin de liberté ? La volonté de choisir vos clients et vos missions ? Le gain financier ?  Si ce sont des arguments pro-freelancing, c’est un bon départ. Si vous vous apercevez que ce sont plutôt des arguments anti-salariat, alors il peut y avoir danger, car le freelancing (freelance) ne doit pas être une fuite mais un choix.

Cette question soulève des questions de fond : quel est votre rapport au travail ? Qu’attendez-vous de votre vie professionnelle ? Quelles sont vos priorités ? Le salaire, les rencontres, l’autonomie…? Mais aussi des questions de fond sur votre vie en général et la façon dont vous voulez l’organiser.

2/ Quels en sont les avantages/désavantages ?

Faites la liste de ce qui pourrait vous aider à vous lancer, ou au contraire être un désavantage au démarrage. Quelques exemples :

  • Un réseau professionnel solide VS un réseau inexistant
  • Un compte bien rempli à la banque VS aucun filet de sécurité
  • L’aide de votre entourage VS des proches qui vous découragent
  • Une expertise reconnue VS des compétences incomplètes

Les “désavantages” ne doivent pas forcément être des freins pour vous lancer ! Chez Kuwa digital, nous encourageons l’audace, et nous sommes persuadés que chacun peut réussir quelles que soient les conditions de départ.

 

– vous motiver seul(e), même pour accomplir les tâches les plus ingrates ?
– organiser votre temps de façon efficace, même sans personne derrière vous pour vous y contraindre ?
– mettre de l’argent de côté, même quand vous venez de recevoir l’équivalent d’un SMIC pour votre dernière mission ?
– garder le moral, même quand vous n’avez pas assez de missions ?

3/ Comment vais-je me faire connaître ?

En fonction de vos compétences et de votre cible, vous devez penser à votre stratégie de communication. Voici les principales pistes auxquelles vous pouvez réfléchir :

-Votre réseau existant et le bouche-à-oreille : à qui vous adresser en priorité, comment inciter votre réseau actuel à vous recommander…

-Les plateformes de freelance : sur quelles plateformes vous inscrire, comment présenter votre profil…

-Votre site professionnel : créer un site vitrine pour présenter votre offre, un blog pour valoriser votre expertise…

-Les réseaux sociaux : créer du contenu, bâtir une communauté et interagir avec elle…

4/ Quel statut devrais-je choisir ?

Il existe plusieurs formes juridiques, et vous devriez prendre le temps de toutes les étudier pour choisir la meilleure pour vous, car plusieurs paramètres entrent en compte : fiscalité et régime social, gestion administrative, responsabilité.

La création d’une micro-entreprise ou d’une EIRL (Entreprise Individuelle à Resposabilité Limitée) est une bonne solution pour démarrer. Le statut micro-entrepreneur simplifie les démarches administratives et la gestion, et permet de bénéficier d’une fiscalité et d’un taux de cotisations sociales avantageux, notamment si vous êtes éligible à l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d Entreprise). Mais ce statut est aussi limité selon vos perspectives d’évolution.

Le portage salarial permet au travailleur indépendant de bénéficier des avantages sociaux réservés aux salariés (cotisations retraite, assurance chômage, prévoyance…) et donc de limiter la prise de risque, mais aussi de simplifier les démarches administratives puisqu’une société de portage salarial s’occupe de la gestion de votre facturation et de la déclaration des charges. En contrepartie, vous devrez vous acquitter de frais de gestion, et payer des charges plus élevées qu’avec d’autres statuts indépendants.

5/ Imposez-vous en tant qu’expert.

Après avoir suivi les procédures administratives, voici venue l’une des étapes les plus cruciales pour vous en tant que freelancer:

Se faire connaître comme un expert est peut-être l’une des meilleures publicités qui existe. Écrivez des articles dans des magazines spécialisés, des newsletter, des articles dans des journaux et arrangez-vous pour échanger avec des professionnels ou lors de conférences sur des sujets relatifs à votre spécialité. Ceux ou celles qui apprécieront vos articles ou interviendront, vous recontacterons lorsqu’ils voudront de plus amples informations ; certains deviendront peut-être même vos clients. Publiez vos articles et vos interventions sur votre site personnel, transférez-les à vos clients et associés, et incluez-les dans votre recueil marketing.

5 Plateformes pour débuter dans le freelance

Pour finir je vais vous lister ici quelques plateformes de freelance connues actuellement, avec lesquelles vous pourriez débuter sans soucis.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas a partager cela auprès de vous et a laisser un commentaire ou plusieurs commentaire  ^^ . 

Je vous attends dans les commentaires 🙂 .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *